Nouveau plan de gestion du site historique et révision du PSMV


(extrait du Journal RVL n° 158, juin 2022)

Hâtons-nous lentement... La gestion du patrimoine, si elle répond parfois à l'urgence, s’inscrit dans la durée pour être efficace, toujours au service des habitants et des personnes appelées à fréquenter les lieux dont la valeur patrimoniale est reconnue, donc à préserver. 

La RVL est membre de la Commission locale Unesco au titre du collège des experts. Une première réunion plénière a donné lieu à un historique de l’inscription et aux mesures qui ont suivi pour honorer les engagements pris par la Ville de Lyon auprès de l’Unesco. 
La RVL sera présente également dans la commission locale pour les sites patrimoniaux remarquables (SPR) de Lyon, instance mise sur pied pour la révision du plan de sauvegarde et de mise en valeur (PSMV) du site patrimonial remarquable du Vieux-Lyon (SPR remplace l’appellation « secteur sauvegardé). Constituée début 2021 et dépendant de la Métropole et de la préfecture, cette commission ne s’est toujours pas réunie mais fait suite à une attente forte de révision du PSMV qui s’inscrit nécessairement dans le temps long. 
Dans ces deux commissions distinctes, la RVL porte à peu près les mêmes idées :
 - Extension du périmètre du SPR au Site historique retenu par l’Unesco, quitte à être constitué de zones aux niveaux de protection différents. 
A minima, la colline de Fourvière, le « Vieux-Lyon d’en face » et les pentes de la Croix-Rousse devraient former un ensemble continu.
Les mécanismes de protection seraient à l’image de ceux en vigueur pour le Vieux-Lyon :
  • Travaux affectant les intérieurs et les extérieurs du bâti ancien de qualité soumis à un avis conforme de l’Architecte des Bâtiments de France (ABF).
  • Respect des techniques et matériaux à même de conserver des savoir-faire et de recréer des filières locales. Les pouvoirs publics devront se doter des moyens nécessaires pour faire connaître et appliquer cette réglementation. Or, de trop nombreux saccages dans le Vieux-Lyon prouvent que ce n’est pas le cas aujourd’hui.
  • Révision de la signalétique.
  • Prise en compte des nouveaux défis dus au changement climatique.
  • Respect des règles du PSMV, avec dotation d’un fonds, par la Ville de Lyon, pour compenser les surcoûts et apporter des aides suffisamment incitatives aux habitants qui pourraient ainsi se maintenir dans le site historique et financer les restaurations nécessaires à la qualité de leur cadre de vie.
Nous nous réjouissons de voir de tels chantiers s’ouvrir et nous ne manquerons pas de vous tenir informés des avancées de ces travaux.