Journal RVL n° 104 - novembre 1999


Sommaire


❏ L’édito p. 1
L'édito de Chrystèle Peyrachon, présidente  :
Tempus fugit...

  • Les utopies prennent forme (Loge du Change)
  • Les journées Européennes du Patrimoine de septembre 99
  • « Mémoire de Lyon » (les plaques patrimoniales en bronze)
  • La RVL à Civitas Nostras (colloque : « le centre historique dans la ville fragmentée : tissu humain, tissu urbain »)
  • RVL aux « Entretiens Jacques Cartier » (colloque : Villes du Patrimoine Mondial, pour un développement durable)
  • Pour la reconstitution de la bibliothèque inter-universitaire de Lyon
  • Anniversaire de l’inscription à L’UNESCO
  • 8 décembre 99 dans le Vieux-Lyon

Édito


Tempus fugit...

A la veille de l'an 2000, l'action de la RVL est bien évidemment placée sous le signe du temps.

En effet, en collaboration avec un groupe d'horlogers, la RVL participe à l'installation, pour le 31 décembre prochain, d'un nouveau cadran sur le temple du Change, marquant les jours, les mois et les années. Nous voulions que les Lyonnais puissent voir le passage à l'an 2000 sur leurs propres horloges.

La RVL proposera également aux

Lyonnais, au cours du premier semestre 2000, une série de conférences sur la vie à Lyon lors des fins de siècle de 1500 à 1900.

Un autre signe du temps : un an bientôt s'est écoulé depuis l'inscription du Site Historique de Lyon au Patrimoine mondial de l'Humanité par l'Unesco.

Chacun a pu d'ores et déjà constater l'accroissement sensible du nombre de touristes dans la ville. Le succès des Journées Européennes du Patrimoine des 18 et 19 septembre derniers a montré l'intérêt des nombreux visiteurs pour le patrimoine lyonnais.

Pour notre part, nous nous réjouissons que la ville de Lyon ait décidé de consacrer 45 MF sur les trois ans à venir pour la promotion et le rayonnement de notre métropole au niveau national et international. La RVL a voulu aussi marquer symboliquement cette date du S décembre, avec d'autres associations du site historique, pour faire de cette journée anniversaire un évènement culturel et familial.

Mais au seuil de ce nouveau millénaire, le souhait le plus cher de la RVL, parallèlement à la nécessaire communication, porte sur l'avancement des projets, notamment en matière d'aménagement urbain, qui sont en cours ou en attente de financement. Ils sont indispensables pour améliorer à la fois la qualité urbaine et patrimoniale de notre ville, le cadre de vie de ceux qui l'habitent, et pour être toujours dans le cours du temps...


Chrystèle Peyrachon

Présidente de la Renaissance du Vieux-Lyon