Bulletin RVL n° 034 - octobre 1979


Sommaire


❏ L’édito    p. 2  
de Olivier Girerd , président : 
Qu'apporte l'ouverture ? 


  • Restaurations : 38-40-52-60 rue St Jean
  • Pourquoi pas une « OPAH » dans le Vieux-Lyon ? (amélioration de l’habitat)
  • Enfin des restaurations « à loyer modéré » dans le Vieux-Lyon (HLM dans le Vieux-Lyon)
  • 5 place St Jean (MJC), façade de la loge du Change, au chevet de la cathédrale (restaurations)
  • Associations du Vieux-Lyon et RVL (manifestations et stationnement)
  • Le comité « cadre de vie » dans le Vieux-Lyon (espaces verts)


❏ Jeu  p. 16 

Édito : 


Qu'apporte l'ouverture ?  

IL faut parfois sorti r de nos problèmes quotidiens et locaux afin de situer nos préoccupations et notre action à un niveau d'échanges plus global. 

C'est ce que nous avons voulu renouveler au printemps - en liaison avec Alain BOURDIN, président de la Fédération "CIVITAS NOSTRA France — à l'échelle de notre Région.

Nous avons eu en effet le plaisir d'accueillir, courant juin, un grand nombre d'associations de la Région Rhône-Alpes, préoccupées par la "réhabilitation" et le "devenir" des quartiers anciens. Des villes importantes (ANNECY, CHAMBERY…) et d'autres, aux dimensions plus modestes (VILLEFRANCHE S/SAONE, CHARLIEU, TREVOUX, CREMIEU, L'ARBRESLE ou CHATILLON S/CHALARONNE…), ont participé à cette journée.

Chacun était venu avec une double préoccupation : celle d'APPRENDRE et celle d'INFORMER. Ce qui fut paradoxal, c'est que les associations "établies" ont pu, certes, parler de leur "savoir-faire", mais que le plus intéressant fut le "faire savoir" que nous ont apporté les animateurs des petites cités. Ils ont su nous communiquer cet enthousiasme, ce "Dieu intérieur" dont parlait Madame SIX-THIRIEZ, l'ancienne Présidente de la "RENAISSANCE du LILLE ANCIEN".

Nous avons pu mesurer encore récemment, au congrès de "CIVITAS NOSTRA" (Thème général "Du discours à la réalité"), combien cette foi en ce que nous croyons pouvait permettre d'assumer des missions qui, au départ, paraissaient impossibles.

C'est par l’échange et la concertation que nous arriverons à "REBÂTIR" nos quartiers anciens de demain.


Olivier Girerd
Président de la Renaissance du Vieux-Lyon


N.B. - Extrait des conclusions de la Commission n°1 : "POUR UNE INFORMATION CLAIRE", au Congrès de "CIVITAS NOSTRA " à NANCY, extrait que nous estimons important :
"Nos Associations, en général, ont souvent trop tendance à se comporter en interlocuteurs privilégiés ou en spécialistes de la participation, risquant, par là-même, un nouveau blocage. Elles doivent réellement être au service des intéressés, des habitants, mais sans chercher à se substituer à eux, en les incitant à prendre leurs propres problèmes en main, dans le langage qui leur est propre".