Journal RVL n° 096 - février 1997


Sommaire



❏ L’édito    p. 1 et 2 
L'édito de Denis EYRAUD , Président :
Un très bon anniversaire

  • Le livre de l’année : « 50 ans de Renaissance du Vieux Lyon »
  • Les temps forts d’un cinquantenaire
  • Assemblée générale du 4novembre 1996
  • Le repas du 29 novembre 1996
  • Le palais de justice, 30 novembre 1996
  • Objectif 1000 adhérents
  • Le conseil de valorisation du patrimoine
  • Restauration du musée Gadagne
  • Le second projet urbain
  • Contribution de la RVL au plan des déplacements urbains
  • Jean Clerc
  • Explosion rue St Georges
  • Images des rues du V-L : 3bis rue St Georges, Place neuve, 1 rue Soufflot, 2 place de la Baleine et St Paul
  • Tags, 
  • horloge astronomique, 
  • SOS borne rue Juiverie, 
  • art du vitrail
  • Nouvelles boutiques dans le Vieux Lyon

❏ A lire : p. 8 


Édito : 


Un très bon anniversaire

Au mois de Novembre dernier, la RVL a fêté son cinquantième anniversaire. Les trois manifestations qui se sont succédées ont été l'occasion pour notre association de tirer le bilan de ses actions passées et d'exposer ses projets pour l'avenir du quartier historique de Lyon.

Toutefois, ces festivités ont eu d'autres effets importants pour nous :

- lors de notre assemblée générale exceptionnelle qui s'est déroulée à l'Hôtel de Ville de Lyon, près de 500 adhérents ont fait la démonstration de leur inlassable enthousiasme pour cette belle aventure de la sauvegarde, de la mise en valeur et de l'aménagement du Vieux Lyon,

- à la soirée au Musée de la Civilisation Gallo-Romaine, les très nombreuses personnalités de l'action culturelle et de l'aménagement urbain qui nous ont fait l'honneur de répondre à notre invitation, nous ont apporté le témoignage de leur amical soutien,

- enfin l'après-midi de fête au Palais de Justice du Vieux Lyon a été l'occasion pour plus de 5000 lyonnais de démontrer également leur attachement à notre association et leur reconnaissance pour ses combats, ses réflexions et ses actions au service du Vieux Lyon. C'est donc bien regonflée à bloc par tous ces encouragements que la Renaissance du Vieux Lyon peut entrer d'un pas assuré dans son second demi-siècle.

Mais déjà plusieurs défis sont à relever rapidement : dossier de candidature au Patrimoine Mondial de l'UNESCO, second projet urbain et "mission Vieux Lyon", plan des déplacements urbains, restauration du Musée Gadagne et de la Maison du Chamarier, changement de local etc...

Mais tout cela, c'est la suite de l'histoire, nous en reparlerons...


Denis EYRAUD

Président de la Renaissance du Vieux-Lyon