Journal RVL n° 115 - novembre 2003


Sommaire



❏ L’édito    p. 1 et 2 
L'édito de Maurice Ferdinand, Président :
« Bientôt une exposition sur la Saône »

  • MJC du Vieux-Lyon (20 ans place Saint-Jean)
  • Aménagement de la place Benoît Crépu
  • Accueil des touristes dans le Vieux-Lyon
  • Conseil de quartier « quartiers anciens »
  • Quai Pierre Scize : vers quel aménagement ? (pont La Feuillée et pont Koening)
  • Actualités : il y a 200 ans, une loge pour les Réformés (Temple du Change, historique)
  • Petit patrimoine en triste état…et grand patrimoine en péril
  • L’actualité du patrimoine (prix du Patrimoine du conseil général, balades urbaines)
  • Les conférences de Saint-Martin d’Ainay,
  • L’association culturelle des sanctuaires de Saint-Just et Saint-Irénée
  • Histoire de rues


Édito : 


Bientôt une exposition sur la Saône !

Notre vice-président, Pierre Guiral, concluait son éditorial dans le journal de juin 2002 par ces mots : "la Saône, cœur du Site Historique est bien à mettre au cœur de nos priorités. 

Eh oui ! C'est par cet axe de vie que du XIIe au XIXe siècles arrivaient la plus grande partie des marchandises des célèbres noires qui firent la richesse de Lyon aux XVe et X VIe siècles. C'est par là que les lyonnais recevaient tous les produits alimentaires : blé, viandes sur pied, vins etc.… et ceci jusqu' à l'avènement du train et du moteur à essence.

Hélas, le XXe siècle tournait résolument le dos à cette Saône. Ce [ut l'époque du "tout pour la voiture", qui voyait le bétonnage des berges, pour faire des parkings, l'aménagement des quais en voies de plus en plus rapides et dangereuses pour les piétons.

Le vent tourne !

Déjà la Municipalité a entrepris de réhabiliter largement les berges du Rhône dans la traversée de la ville et le confluent.

Nous attendons maintenant un projet pour la Saône, oh combien plus chargée d'histoire pour notre ville. La RVL a décidé d'y consacrer une exposition en avril prochain.

Le thème en sera "La Saône, hier, aujourd'hui et demain — rêves et réalités". Nous évoquerons ce glorieux passé, mais nous rêverons aussi à ce que pourrait être la Saône dans quelques années si nous savons nous motiver. Nous aurons l'aide, pour cette opération, de la DRAC Rhône-Alpes, du Musée Gadagne, de l'Ecole d'Architecture et l'appui de la Mairie et du Conseil de Quartier.


Maurice Ferdinand

Président de la Renaissance du Vieux-Lyon