Journal RVL n° 118 - novembre 2004


Sommaire



❏ L’édito    p. 1 et 2 
d'Yves Neyrolles, président :
Prenons de la hauteur

❏ Patrimoine : p. 1 à 5
• La maison du Chamarier : son histoire
• L'Antiquaille : bientôt une nouvelle vie
• Le château de Curis-auMont-d'Or : grandeur et décadence
• Saint-Romain-au-Montd'Or : une catastrophe patrimoniale

❏ Vie du Vieux-Lyon : p. 6
• Anniversaire
• les embarras du quai
Pierre-Scize

❏ Histoire : p. 6
• Claudine Thévenet

❏ Mémoire : p. 7
• Opération Mercière/Saint-Antoine

❏ Agenda : p. 7
• Les expositions

❏ Vie de l'association : p. 8
• Les journées du Patrimoine
• "Romains d'eau douce" et "la Saône à Lyon..."

❏ Retour sur le rallye : p. 8

❏ Entre-nous : p. 9
• Les conférences

❏ L'assemblée générale : p. 10

❏ A lire : p. 11

❏ Jeu : p. 12

❏ Insolite : p. 12

Édito : 


Prenons de la hauteur

Ce n'est pas une simple histoire de centimètres. Trente centimètres, puis dix-huit centimètres, puis quinze centimètres, puis... 

La municipalité veut mener une véritable politique en matière de déplacements urbains. Elle vient d'initier un PDU (Plan de Déplacements Urbains) et elle lance en octobre une toute première (et grande) opération de répartition des espaces entre automobiles, véhicules de transport en commun, cyclistes et piétons, en réaménageant les quais de Bondy et Piene Scize.

Nous sommes tentés de dire "Bravo"

Mais il y a un "mais".

Ce "mais" est justement le fait de cet abaissement progressif de la hauteur du muret qui doit séparer les flux et protéger les cyclistes, en empêchant définitivement les automobilistes d'empiéter sur leurs "bandes plates". La hauteur choisie par les services techniques de la Ville, en concertation avec plusieurs associations qui ont participé à l'élaboration du projet, était dissuasive. Celle décidée récemment par le maire n'a plus de valeur que symbolique et ne mettra pas fin aux nuisances d'automobilistes inciviques, dénoncées depuis de nombreuses années par les autres usagers et par les riverains.

Alors, prenons de la hauteur. Pour satisfaire les automobilistes, proposons-leur un vaste parking sur les bords de la Saône, à proximité des établissements qui les accueillent jusqu'à très tard, la nuit.

Le 27 septembre, j'ai adressé un courrier en ce sens à M. Gérard Collomb, proposant une requalification du bâtiment de La Fourragère, sur la rive droite de la Saône, en face des Subsistances (lire l'extrait de ce courrier en page 6*).

* Voir "Les embarras du quai Pierre Scize"

Une telle réalisation permettrait de conserver dans son état originel le projet d'aménagement des quais de Bondy et Pierre Scize et de prendre, ou de reprendre, de la hauteur, en gardant la bonne hauteur justement !

Malgré la proximité du lieu de naissance de Gabriel Chevallier (23 quai Fulchiron), nous éviterions de vivre un nouveau "Clochemerle".


Yves Neyrolles
Président de la Renaissance du Vieux-Lyon