Journal RVL n° 152 - juin 2019


Sommaire



❏ L’édito    p. 2  
de Frédéric Auria, président : 
Les hommes passent avant les pierres

❏ Patrimoine    p. 1 à 10
• Dossier : Au 44 rue Saint-Jean, un simple ravalement devient une restauration
• Fenêtres de Lyon
• Balade “À la découverte des madones” du Vieux- Lyon
• Des pierres et des hommes : 4 rue Juiverie : le faux hôtel Paterin
• En attendant Soufflot
• Patrimoine des XXe et XXIe siècles : la Part-Dieu
• Annie Neyret nous a quittés

❏ La RVL et le Vieux-Lyon    p. 11 - 12
• Un Vieux-Lyon bien protégé
• Signalétique routière : mise en place progressive
• MJC : une fête de quartier encore plus festive
• Les Dragons prennent la clef des champs

❏ Entre-nous    p.13 à 15
• En avant la jeunesse !
• Notre site, tout beau, tout nouveau, pratique ! 
• Jean-Paul Tabey, un ami de la RVL 
• Conférences d’automne
• Septembre 2019 : 2 dates à retenir
• Agenda
• Bureau et Conseil d’administration 2018/2019

❏ À lire   p. 15

❏ Chronique du Père Craquelin p. 16

❏ Jeu  p. 16 

Édito : 


Les hommes passent avant les pierres* 

C’est un plaisir et un honneur (très chronophages) de présider la Renaissance du Vieux-Lyon. Je remercie Élisabeth Blanc- Bernard pour le travail accompli et, en particulier, pour son implication dans la célébration des 20 ans du site Unesco, ainsi que tout le Bureau de l’association… qui s’est un peu étoffé. 

Habitant du Vieux-Lyon, je suis sensible au rôle de comité d’intérêt local ; enseignant et guide-conférencier, j’ai à coeur de partager et de transmettre… tout en veillant à maintenir l’équilibre entre habitants, commerçants, artisans, visiteurs et usagers divers : si l’essentiel du bâti est sauvé, il reste à répondre au défi de « garder sauf » le quartier sauvegardé ! 

Dans la continuité de nos prédécesseurs, notre intérêt ne se limite ni à la Renaissance, ni au Vieux-Lyon : l’étroite bande de terre entre la Saône et la colline de Fourvière est indissociable du site historique que nous avons contribué à faire inscrire au Patrimoine Mondial. Ses périodes florissantes sont marquées par d’intenses échanges, favorisés par sa situation de carrefour naturel. Quand on se balade dans le Lyon d’aujourd’hui, Myrelingues n’est jamais loin, tant le mélange des langues et des cultures, la dynamique des relations économiques aux époques fastes, ont contribué à construire notre ville.

C’est dans ce cadre que nous travaillons à « Vieux-Lyon 2026 », en amont des élections, municipale et métropolitaine : ce document, comme les précédents, réunira nos propositions pour que le quartier et ses environs participent pleinement à l’essor actuel de Lyon. 

L’écoute dont bénéficie la RVL dépend de votre soutien, par votre adhésion et par votre participation aux animations et aux rencontres que nous vous proposons. Nous vous donnons plusieurs rendez-vous en plus du programme d’animation culturelle : en ligne, sur notre nouveau site Internet, enrichi de nouvelles fonctionnalités ; à l’occasion de Vieux- Lyon en Humanité, du 5 au 7 juillet, ou des Journées Européennes du Patrimoine, marquées pour nous, cette année, par la sortie du livre Lyon, un patrimoine en partage, proposant une redécouverte du site Unesco. 

Remercions enfin Lucienne Fouilloux, une adhérente décédée, dont le legs qu’elle nous a fait va permettre de créer une subvention pour la restauration du petit patrimoine, et partageons la tristesse de tous les proches d’Annie Neyret, sans qui la RVL et le Vieux-Lyon ne seraient pas ce qu’ils sont. Nous saluerons leur mémoire dans le cadre de Vieux-Lyon en Humanité et à l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine, deux moments forts au cours desquels nous aurons aussi le plaisir d’échanger ensemble sur l’avenir du Vieux-Lyon et de Lyon.


Frédéric Auria
Président de la Renaissance du Vieux-Lyon


* Leitmotiv de la RVL, initié par Régis et Annie Neyret au premier colloque Civitas Nostra (1963)