Le projet de Métro ligne E


Février 2019

Le SYTRAL prépare l’avenir de notre territoire en réalisant des études de faisabilité sur le prolongement du réseau de transport, poursuivant son objectif de maillage et de desserte des pôles d’habitat et d’activités de l’agglomération.
Dans le but d’améliorer la desserte en transport en commun des communes de l’ouest de l’agglomération lyonnaise, des études de création d’une nouvelle ligne de métro reliant le secteur de la gare d’Alaï, Tassin-la-Demi-Lune et Francheville au centre de Lyon, sont réalisées.

Les objectifs :

Améliorer la desserte depuis l’ouest de l’agglomération lyonnaise vers le centre en affinant le maillage des transports collectifs structurants afin de réduire la part de la voiture sur ce territoire marqué par des niveaux de congestion automobile élevés et ainsi améliorer la qualité de l’air (44% de véhicules particuliers contre 26% sur Lyon-Villeurbanne, taux de motorisation : 1,01/ménage contre 0,75 sur Lyon-Villeurbanne).
Améliorer le cadre de vie quotidien des riverains et usagers leur offrant une mobilité adaptée et des espaces de vie apaisés.
Accompagner le développement urbain et les évolutions démographiques et économiques des secteurs desservis (+8% de croissance de la population entre 2010 et 2015 contre 6% pour Lyon-Villeurbanne. +19% de capacité de développement résidentiel identifiée d’ici à 2030 dans le cadre du PLU-H).

Le métro : la solution la plus adaptée en termes de maillage et de report modal

  • l’analyse des flux de transport sur ce secteur montre qu’il s’agit d’une fréquentation à caractère pendulaire (déplacements quotidiens du lieu de domicile au lieu de travail). Dès lors que la demande de transport est forte, se concentre aux mêmes heures et que les déplacements se font sur de longues distances, le métro apparaît comme la solution optimale.
  • les voies étroites en surface provoquent une congestion automobile importante aux heures de pointe, ne permettant pas la création de voies de bus dédiées efficaces.
  • la topographie du secteur est complexe : pente de 10%.

Deux scénarios pour un tracé :

Le projet de tracé de la nouvelle ligne de métro E s’étend du secteur de la gare d’Alaï, à Tassin-la-Demi-Lune, en limite de Francheville, jusqu’au centre de Lyon. Deux scénarios de tracé ont été retenus et sont actuellement à l’étude :

Scénario 1 : Alaï < > Bellecour

  • 6 000 m d’infrastructures en tunnel, avec 5 ou 6 stations.
  • Correspondance avec les lignes de métro A et D.
  • Ce scénario offre une connexion très attractive vers le cœur de la Presqu’île de Lyon


Scénario 2 : Alaï < > Hôtel de Ville

  • 6 600 m d’infrastructures en tunnel, avec 6 ou 7 stations.
  • Correspondance avec les lignes de métro A et C.
  • Ce scenario offre une connexion très attractive vers l’hyper-centre de Lyon

Le tracé et ses options © SYTRAL
Le tracé et ses options © SYTRAL

Les stations :

L’implantation des stations est elle aussi à l’étude. Selon le scénario retenu, la nouvelle ligne comporterait cinq à sept stations.

Le métro ligne E a pour principal enjeu de connecter les différentes centralités de son secteur d’implantation : Alaï, Libération, Constellation, Ménival, Point du Jour, Saint-Irénée, Trion ainsi que Saint-Paul dans le scénario Hôtel de Ville.

La concertation préalable :

Le projet de ligne de métro E concerne directement les habitants de l’agglomération lyonnaise. Le SYTRAL a tenu à les associer à la réflexion menée sur le tracé de la ligne et l’implantation de ses stations. Du 4 mars au 6 mai 2019, la démarche de concertation préalable, organisée sous l’égide de la Commission Nationale du Débat Public (CNDP), permet de réfléchir et d’échanger sur le projet. Plusieurs dispositifs sont mis en place afin que chacun puisse s’informer et s’exprimer : la plateforme participative, près de 30 rencontres près de chez vous, le dossier de concertation, des registres…

Toutes les informations, toutes les documentations, tout l'agenda, etc..., cliquer ici


La contribution de la RVL

2 mai 2019

Ce beau projet d’avenir, à long terme, doit être ambitieux. 
L’envergure comme la qualité de la concertation en amont sont à la hauteur de l’importance que revêt cette nouvelle ligne pour le développement de la ville et le bien-être dans l’ouest lyonnais, avec un fort impact attendu sur le 5ème arrondissement, dont le Vieux-Lyon.
C’est dans ce cadre que s’inscrit cette contribution de la Renaissance du Vieux-Lyon, qui donne le tracé qui a sa préférence puis livre les éléments qui expliquent ce choix.

La proposition de la RVL est :

  • Alaï (Terminus)
  • Libération
  • Ménival
  • Point du Jour
  • Saint-Irénée
  • Vieux-Lyon / Cathédrale
  • Vieux-Lyon / Saint-Paul
  • Hôtel de ville (Terminus)
  • Et dans un avenir aussi proche que possible, prolongation jusqu’à la Part-Dieu (Villette)

Les arguments qui conduisent au choix de ce tracé, pour que la ligne E soit une pleine réussite dont bénéficieront tous les quartiers traversés, sont :


- L’interconnexion doit être assurée à minima avec les 2 lignes fortes et structurantes de la métropole :
Ligne A, nord – sud (dans la presqu’Île puis ouest – est)
Ligne D, ouest – est

- Ce tracé permet la connexion avec 3 des 4 lignes actuelles (A, C et D), et même avec la 4ème ligne B (lors d’une prolongation jusqu’à la Part-Dieu, à envisager dans un avenir plus lointain), sans oublier les funiculaires actuels ou à venir.

- Le Vieux-Lyon doit être desservi par 2 stations.
« Vieux-Lyon / Cathédrale Saint-Jean » et « Vieux-Lyon / Saint-Paul ».
Cela permet, entre autres, une meilleure répartition des flux touristiques et scolaires, toujours croissants.
Ces deux stations ont l’avantage de créer une liaison par transport en commun interne au Vieux-Lyon. Et particulièrement une liaison dans le sens nord-sud, qui est inexistante à l’heure actuelle.
« Vieux-Lyon / Cathédrale Saint-Jean » relie la ligne E à la ligne D et aux 2 funiculaires Saint-Just et Fourvière (site touristique le plus visité de l’agglomération).
« Vieux-Lyon / Saint-Paul » permet l’interconnexion avec le Tram Train de l’Ouest Lyonnais (directions Brignais, Sain Bel et Lozanne) à partir de la gare Saint-Paul, seule gare dans Lyon à ne pas être desservie par une ligne de métro.
La station « Vieux-Lyon / Saint-Paul » revitalisera le quartier Saint-Paul et les quais de Saône, et desservira des établissements scolaires très fréquentés.

- A plus long terme, un funiculaire ou un autre moyen de transport pourra emprunter le tunnel de l’ancien funiculaire allant de Saint Paul à Fourvière.

- La liaison par métro, Hôtel de Ville - Vieux Lyon, intéressera de nombreux voyageurs, et facilitera la liaison entre les collines de Fourvière et de la Croix-Rousse.

- La liaison entre le bas et le haut du 5ème arrondissement est actuellement insuffisante.
Elle se fait essentiellement via la montée de Choulans, par des bus bondés aux heures de pointe.
La liaison directe par le métro sera donc bénéfique aussi bien pour le Vieux-Lyon (avec ses 3 quartiers Saint Paul, Saint-Jean, Saint-Georges) que pour le "plateau" du 5ème arrondissement.


Fin d’une concertation riche en échanges !

6 mai 2019

La concertation préalable sur le projet de nouvelle ligne de métro depuis l’ouest de l’agglomération lyonnaise s’est clôturée le lundi 6 mai 2019. Merci à tous les participants ! Maintenant, place au bilan !

Retour sur les deux mois d’une concertation inédite ! 

La concertation c’est :

  • 64 jours d’échanges et de contributions,
  • + de 30 rencontres
  • 5500 participants
  • 2700 avis
  • 130 questions posées
  • 4000 questionnaires recueillis
31 mai 2019  © SYTRAL
31 mai 2019  © SYTRAL

Mais c’est aussi trois principaux sujets abordés : 

  • Le tracé de la ligne et le choix des terminus
  • Les zones d’implantation des stations
  • L’accessibilité aux stations

Et maintenant ?

Place à la rédaction du bilan de la concertation par les garants, Lucien Briand et Jean-Claude Ruysschaert. Il devrait être approuvé par la Commission Nationale du Débat Public début juin 2019. Le SYTRAL aura alors deux mois pour délibérer sur les suites données au projet.

Restez connectés car le bilan sera disponible en ligne prochainement.
D’ici là, découvrez ou redécouvrez les temps forts de la concertation : 

Le bilan des garants !

11 juin 2019


Suite à la concertation préalable sur le projet de nouvelle ligne de métro depuis l’ouest de l’agglomération lyonnaise, vous pouvez dès à présent prendre connaissance du bilan de la concertation rédigé par les garants, Lucien Briand et Jean-Claude Ruysschaert.
Celui-ci a été approuvé par la Commission Nationale du Débat Public en commission le 5 juin 2019, et est maintenant disponible dans la rubrique Médiathèque ou sur le site de la CNDP.

Vous y retrouverez :
  • La présentation du projet ;
  • L’organisation et le déroulement de la concertation, avec tous les moyens déployés autour de plus de 30 rencontres ;
  • Les résultats des plus de 2 700 avis et 4 000 questionnaires déposés pendant ces deux mois ;
  • Et enfin, l’avis des garants !
La CNDP, a par ailleurs, désigné Lucien Briand comme chargé de veiller à la bonne information et participation du public jusqu’à l’ouverture de l’enquête publique sur le projet.
Maintenant, place aux élus du SYTRAL qui disposent de deux mois pour délibérer sur les suites du projet.