Un bateau-déchetterie fait le tri sur les bords de la Saône


(Janvier 2017) 

L'inauguration d’une déchetterie mobile, prenant la forme d’un bateau amarré ponctuellement, pour commencer, au bas du quai Fulchiron, à hauteur du siège de Voies Navigables de France, s’est déroulée dans la matinée du samedi 3 décembre 2016.
Cette déchetterie mobile, présente non pas en permanence mais une fois par semaine, nous semble innover dans la façon de vivre aujourd’hui, en rapprochant les usagers d’un lieu qui va leur permettre de se débarrasser de leurs encombrants et en utilisant de nouveau les cours d’eau de notre ville. 
Par rapport aux bennes mises à disposition du public, ici et là à travers les quartiers, il y a, avec ce nouveau mode de récolte, l’avantage que le tri est aussitôt fait et conduit par voie d'eau vers les lieux du traitement. 
Il faut ajouter que l’engin propulseur sera bientôt, en principe, un engin électrique. 
L’endroit où doivent se dérouler les opérations est, certes, à l’intérieur du site historique inscrit par L’Unesco, mais en dehors du secteur sauvegardé du Vieux-Lyon. Rappelons que le classement par l’Unesco est celui d’une ville habitée et vivante, non figée sur son passé. Le Vieux-Lyon n’est pas un décor, mais un quartier qui, comme les autres de la ville, mérite qu’on s’interroge sur les modes de vie d’aujourd’hui, pour trouver des solutions aux problèmes posés par ceux-ci.
Le principal obstacle à la réalisation d’un tel projet est le régime même de la rivière. La Saône est un cours d’eau particulièrement capricieux, et ses crues, nombreuses et durables, ne peuvent guère être contrecarrées. Nous avons vécu cela au cours de l’année dernière. Les concepteurs du projet, que nous avons pu rencontrer lors d’une réunion d’information organisée en amont, sont tout à fait conscients de ce problème et adapteront le nouvel usage à cette situation particulière. Et si les années se suivent, se ressemblent-t-elles ?
Tout en restant attentifs, nous ne pouvons qu’espérer la réussite d’une expérience innovante, unique en Europe, et souhaiter que ce « bateau-poubelle-qui-n’en-a-pas-l’air » puisse s’amarrer à d’autres quais de la Saône, comme du Rhône, offrant un nouveau service aux Lyonnais.

Pour en savoir +, cliquer ici


Comment ça marche ? Voir la vidéo, cliquer ici