Bulletin RVL n° 002 - octobre 1962


Sommaire :


  • Les rendez-vous de d'octobre (Paul Dubois)
  • Les leçons de la Savoie
  • Le Vieux-Lyon sera-t-il bientôt secteur sauvegardé ? (Régis Neyret)
  • L'activité de la caisse de prêts (Jean Ferdinand) (aide aux artisans du quartier)
  • Aux commerçants et aux artisans (Marc Levin)
  • Les commerçants face à la rénovation (Paul Feugier)
  • Beaux sites et vieilles demeures (P Villedieu)

Édito :


 Le Vieux Lyon sera-t-il bientôt « secteur sauvegardé » ? 

   La Renaissance du Vieux Lyon après la période des vacances qui a dispersé ses menbres(sauf quelques commerçants courageux qui ont voulu que nos quartiers ne soient pas complètement morts pendant l’été :bravo pour ces pionniers !) a maintenant repris toutes ses activités.
   Elle aura le plaisir de vous présenter toutes son action passée et ses projets d’avenir au cours de l’Assemblée Générale qui nous réunira le mercredi 24 octobre, à 20h30 à la salle Witkowski, Palais du Conservatoire, quai de Bondy.
   Mais dès maintenant nous voudrions vous informer d’une nouvelle qui doit nous réjouir les uns et les autres.
   Au cours de leur dernière session, l’Assemblée Nationale et le Sénat ont en effet adopté un projet de loi révolutionnaire qui a été promulgué le 4 aôut par le Président de la République.
   Il s’agit seulement d’une révolution d’ordre esthétique, et c’est la raison pour laquelle la presse n’en a guère fait mention.
   Vous savez que l’appareil législatif français protégeait jusqu’à ce jour les monuments historiques et classés. Mais aucun texte ne permettait de sauvegarder un quartier dans son ensemble, et cette lacune empêchait bien souvent les associations comme la nôtre de mener, en collaboration avec les pouvoirs publics nationaux, régionaux ou municipaux, des actions de rénovation d’ensemble, à la fois sur le plan de l’hygiène et de l’habitat et sur celui de l’esthétique.
   Cette lacune est maintenant comblée par la loi du 4 aôut qui institue la notion, nouvelle dans notre pays mais que de nombreux Lyonnais défendaient pour leur part depuis des années, de « secteurs sauvegardés ».
   Nous donnons ici les points essentiels de cette loi que notre Ministre de la Culture, André Malraux, a bien définie lorsqu’il la présentée en ces termes aux députés : « Sauvegarder un quartier ancien, c’est à la foi en préserver l’extérieur et en moderniser l’intérieur, de façon à rendre l’habitat moderne et confortable.
   Voici donc notre action, et bien d’autres semblables, reconnue comme valable par les autorités de notre pays.
   Mais, l’obstacle législatif franchi, tout reste encore à faire. Tout, c’est-à-dire, faire passer la loi dans les faits.
   Nous sommes sûrs que dans cette nouvelle partie qui s’engage aujourd’hui nous pourrons compter une fois encore sur la compréhension des autorités de notre ville, comme nous comptons sur l’enthousiasme de nos adhérents.

Régis Neyret
Président de la Renaissance du Vieux Lyon