Soubresauts à la MJC du Vieux-Lyon


(extrait du journal RVL n° 136, juin 2011) 

Rappel de quelques données :  


La MJC du Vieux-Lyon-Maison des Associations a, depuis sa fondation en 1983, une gestion mixte Ville de Lyon et Mairie d’arrondissement. 

Le poste de gardien, financé par cette dernière, a été supprimé fin 2010 sans que la MJC en ait été avertie. Dans le même temps, la mairie mettait à disposition des associations des salles de réunions nouvellement restaurées. De là à penser que la Maison des Associations allait être supprimée, il n’y avait qu’un pas… mais ce n’était pas le cas. 
La mairie, souvent sollicitée par des associations en manque de lieux de réunions, a décidé d’augmenter le potentiel d’accueil dans le quartier. Souhaitons que le vocable choisi pour cette nouvelle structure soit cependant différent de «Maison des Associations». 
Laissant le CA de la MJC travailler avec la Ville de Lyon des termes de la convention qui les lie et du financement du poste de gardien, les associations qui ont leur siège social au 5 place Saint-Jean ou qui, comme la RVL, utilisent ponctuellement des locaux, se sont réunies pour faire savoir leur opinion sur l’importance de ce poste de gardien, facteur de lien entre les associations et la MJC, et sur l’importance qu’elles accordent à la Maison des Associations. 
Ce fut aussi l’occasion d’une remise en question des rapports entre les associations et la MJC : utilisation, coopération, partenariat, adhésion ou non au projet global. Une réflexion nécessaire qui aboutira à une rencontre annuelle pour une meilleure connaissance réciproque.