Faites de la propreté !


(jeudi 24 mai 2012)

Conférence-débat sur le tri sélectif.


Depuis plusieurs années, le Grand Lyon consacre une journée du mois de mai à la propreté.

Par un subtil jeu de mots, celle-ci est intitulée : « Faites de la propreté ! », alliant ainsi l’idée de rassemblement festif à l’exigence d’une réflexion. Cette journée est donc l’occasion de prendre la mesure des progrès à réaliser par tous pour apporter des améliorations dans un domaine important mais difficile de la vie quotidienne. Les Comités d’Intérêt Local (CIL) sont conviés à participer à cette manifestation.  En cette année 2012, la thématique portait sur le tri sélectif. La RVL et la MJC du Vieux Lyon - Maison pour Tous ont uni leurs «énergies» en organisant, le jeudi 24 mai, une conférence - débat sur ce thème.

Georges Guerrier, responsable de la Commission Vie de quartier de la RVL, et Jérôme Noir, représentant la MJC, ont présenté les invités, Bertrand Jabouley, adjoint au maire du 5ème arrondissement, en charge de la gestion urbaine de proximité, de la propreté et de la voirie ; Christian Debiesse, directeur de la division collecte et gestion des déchets du Grand Lyon et Fabrice Le Saint, responsable de la subdivision de collecte Nord-Ouest en charge du 5e arrondissement.  

Ceux-ci ont d’abord rappelé les données essentielles du problème que posent la collecte des déchets et la nécessité d’un tri sélectif, indiquant l’importance de la communication sur un tel sujet si l’on veut améliorer les performances et aller dans le sens d’une économie durable et équilibrée. L’autorité organisatrice de ce service public reste Le Grand Lyon, même si la collecte peut être déléguée à un tiers, via des marchés publics ou une délégation de service public (DSP). La collecte est opérée en trois flux distincts : poubelles grises, poubelles vertes, collectées directement, mais de manière distincte, chez les habitants ; bacs à verre mis à la disposition des habitants sur des emplacements publics. 
Le tri sélectif (poubelles vertes à couvercles jaunes, aujourd’hui operculés) permet de valoriser les déchets au lieu de les accumuler et/ou de les détruire, à condition, bien sûr, que ceux-ci soient correctement présentés (toujours en vrac, jamais en sacs !) et que ce soient les « bons » déchets (pas de cartons « souillés » dans les bacs verts, par exemple, et pas de vaisselle ni de verres de table dans les bacs à verre !). Selon la nature des déchets, le recyclage permet de reconstituer de nouvelles matières premières : du papier et du carton à partir des journaux, magazines, documents publicitaires, cartons d’emballage (découpés avant d’être jetés !) ; des tuyaux, du mobilier de jardin et des fibres textiles nouvelles (« polaires ») à partir de bouteilles et de flacons en matière plastique, etc. L’enjeu est aussi, pour un avenir proche (2030) de diminuer de 15 % le volume total des déchets collectés.
Un rappel important : le Grand Lyon traite les déchets des particuliers. Cependant une tolérance de 840 litres par semaine (correspondant à l’usage d’un bac de 140 l. ramassé 6 fois par semaine) est accordée aux artisans et commerçants, qui doivent en faire la demande. Au-delà, les professionnels ont l’obligation de recourir à une entreprise privée. Avis, donc, à certains restaurants du Vieux-Lyon !
L’assistance, même peu nombreuse (mais c’était une première !) s’est montrée très prolixe en questions de toutes sortes et le débat s’est prolongé durant deux bonnes heures. Un groupe d’habitants d’immeubles du Chemin Neuf a notamment posé la question fondamentale de savoir comment l’on fait quand on ne dispose d’aucun espace pour ranger les bacs. Cet exemple, exceptionnel, sera examiné directement avec la mairie du 5e.
Un collectif de jeunes de la MJC a pu, à cette occasion, faire connaître un projet artistique intitulé «Ploubelle la ville !» et prendre date pour une rencontre avec les responsables du Grand Lyon.
Après s’être prêté à un petit exercice de vérification, chacun a reçu un dépliant explicatif et un sac «illustré» rappelant les bons gestes à faire pour un tri réellement sélectif. Une visite du centre de traitement est également envisagée. Il a été enfin décidé de poursuivre cette initiative de rencontre – débat, sur cette thématique ou sur d’autres thèmes liés à la propreté, ce qui est une façon de vivre ensemble et en harmonie.
UCIL : Union des Comités d'Intérêts Locaux du Grand Lyon
UCIL : Union des Comités d'Intérêts Locaux du Grand Lyon