Salut l'artiste ! 


(extrait du journal RVL n° 140, juin 2013)

Le 21 décembre dernier, jour annoncé pour être celui de la fin du monde, notre ami Gilbert Pavaly a décidé de commettre une ultime pitrerie en faisant rimer « fin du monde » avec « fin de moi ». 

C’est ainsi que l’artiste a tiré sa révérence. 
Gilbert Pavaly et son épouse Geneviève avaient grandement participé à une véritable animation du Vieux-Lyon et, notamment, de la place du Change, où ils avaient ouvert leur « Ateyer de Guignol », à la fois lieu de fabrication de la célèbre marionnette en bois, de sa commère et de ses compères (auxquels le facétieux artisan avait ajouté, au fil du temps, quelques bonnes trognes de notre époque), et lieu de création des spectacles concoctés par l’artiste pour être présentés sur la place. 
Quand ils ont quitté notre quartier, les Pavaly ont connu la gloire dans les Monts du Lyonnais, à Paris et... au Japon. Cela n’empêcha pas Gilbert de nous rendre régulièrement visite, en proposant un spectacle ambulant, dans les rues et sur les places, le dimanche matin. Il avait inventé un bijou d’orgue portatif, qu’il faisait jouer par une nouvelle marionnette, un petit singe espiègle nommé Coco. Tous deux, à la manière des Saltimbanques d’Apollinaire, promenaient leur bonne humeur parmi nous. Ceci n’est plus. Adieu Gilbert. Salut, artiste !