« Fourvière réhabilite Galilée »


Samedi 02 décembre 2017, conférence par Jean-Paul Brusq

La basilique de Fourvière. © Yves Neyrolles
La basilique de Fourvière. © Yves Neyrolles
« Et pourtant elle tourne » aurait-il dit, mais face à l’Église toute puissante, Galilée avait renoncé. C’était en 1633, la Religion s’imposait à la Science.
Le XIXe siècle prendra sa revanche. À Lyon particulièrement, à la fin de ce siècle, un vent anticlérical essayait de tout balayer.
Un peu plus tard, son maire (Victor Augagneur) voulut même fermer le site de Fourvière ! Selon lui, l’unité morale et politique des citoyens était “constamment troublée grâce au fanatisme et aux superstitions entretenus par le parti clérical”.
Dans son livre, De l’origine des espèces, Darwin apportait des arguments aux “évolutionnistes”.
Ainsi, la Bible et ses prophètes se trompaient. La Science allait tout démontrer, tout expliquer et s’imposer à l’Église !
Mais “Science sans conscience n’est que ruine de l’âme” aimait dire Rabelais. Et, à Fourvière, nous relevons le défi.
A l’aide d’une vidéoconférence, nous avons exposé les diverses activités et symboles « scientifiques » développés ici, afin de montrer que « la Religion aura su réunir sous son égide ce que les arts ont de plus riche et la science de plus élevé » (livret « Observatoire Panoramique de la Basilique de Fourvière » – 1896).
Espace Culturel du Christianisme à Lyon : 49 Montée Saint Barthélémy 69005 Lyon
Galilée, et la terre qui tourne.... © DR
Galilée, et la terre qui tourne.... © DR