Rue Saint-Jean : d’un arbre à l’autre


(6 décembre 2014)

Depuis la disparition de l’acacia (en 2004 ou en 2005), la RVL a proposé à plusieurs reprises qu’on replante un arbre à l’angle de la rue Saint-Jean et du Palais de Justice.

Il nous était objecté que l’extraction des racines de l’arbre mort posait des problèmes tels, qu’il était préférable d’envisager d’autres solutions comme, par exemple, l’installation à cet endroit d’une sculpture contemporaine. 
Ce fut à notre tour de porter l’objection, rappelant un précédent fâcheux : la mise en place d’une telle œuvre place de la Baleine, à la toute fin des années 1970. L’œuvre était devenue rapidement un «monument d’expression libre», et pas n’importe laquelle : l’autodérision ! 
C’est pourquoi nous sommes heureux de découvrir aujourd’hui un tout jeune arbre, remplaçant enfin ce qui restait du tronc de l’acacia. Vivement le printemps ! Nous pourrons nommer précisément cette jeune pousse, pour laquelle nous formulons les traditionnels vœux de longue et belle vie, grâce à une attention des passants plus vive peut-être que celle manifestée ici…