Qui sommes-nous ?


Créée en 1946, l’association Renaissance du Vieux-Lyon a pour objectif, à l’origine, de protéger le Vieux-Lyon

Créée en 1946, l’association Renaissance du Vieux-Lyon a pour objectif, à l’origine, de protéger le Vieux-Lyon – c’est-à-dire, sur la rive droite de la Saône, au pied de la colline de Fourvière, un ensemble exceptionnellement homogène de plus de trois cents demeures médiévales et Renaissance – des démolitions d’après-guerre.

Sauvegarder et mettre en valeur

Dans les années 60, la RVL mène de grandes batailles pour lutter contre les projets de destruction du quartier, jusqu’à ce que la création par André Malraux du secteur sauvegardé du Vieux-Lyon, le 12 mai 1964 (le premier créé en France), ne mette fin à toute menace de disparition.
Puis l’association s’illustre à partir des années 70 et 80, quand de nombreux immeubles sont réhabilités par les pouvoirs publics, la société d’économie mixte en charge du quartier et les particuliers. Elle suit alors de nombreux chantiers qui lui confèrent un rôle d’expert dans les questions concernant la réhabilitation.
Avec plus de 400 adhérents aujourd’hui, la RVL s’attache en particulier à la sauvegarde et à la mise en valeur – sur le plan architectural comme sur le plan social – du Vieux-Lyon (quartiers Saint-Georges, Saint-Jean et Saint-Paul). Elle s’intéresse également au devenir ou à la reconversion de bâtiments ou de lieux plus ou moins prestigieux situés sur l’ensemble du territoire lyonnais.
Elle est aussi fortement impliquée dans les problématiques d’urbanisme et d’aménagement des centres historiques, et donc spécialement par toutes celles qui concernent le Vieux-Lyon (circulation, hygiène, stationnement, terrasses, gestion du tourisme …)
Soucieuse de promouvoir le Vieux-Lyon en France comme à l’étranger, elle a joué un rôle primordial et moteur dans l’inscription du Site historique de Lyon sur la liste du patrimoine mondial par l’Unesco.
Elle veille au maintien de la qualité de vie dans le Vieux-Lyon, dans un environnement respectueux du patrimoine historique. Elle soutient l’activité des artisans et des commerces traditionnels.

Entre autres activités, la RVL assure :

• une mission de conseil de proximité et de Comité d’Intérêt Local – la RVL est membre de l’Ucil (Union des Comités d’Intérêts locaux de la Métropole)
• le suivi des chantiers de restauration : un membre de l’association assiste aux réunions techniques et veille aux prescriptions spécifiques,
• une mission culturelle : elle organise, pour ses adhérents, des journées d’études, des conférences, des voyages ainsi que des manifestations exceptionnelles, expositions, concours, rallyes,
• l’édition d’un journal d’informations destiné aux adhérents, élus, administrations ainsi que la parution ponctuelle d’ouvrages relatifs au Vieux-Lyon,
• l'accès à une riche documentation : une bibliothèque et des archives sont consultables au siège de la RVL par tous les publics (habitants, étudiants, architectes, scolaires, touristes…) concernés par le patrimoine de Lyon et du Vieux Lyon.
• l’envoi d’une revue de presse hebdomadaire destinée aux adhérents.

La RVL remplit ses missions en s’appuyant, notamment, sur 5 commissions :

• Commission Animations culturelles,
• Commission Communication,
• Commission Éducation-Jeunesse,
• Commission Lyon-Patrimoines,
• Commission Vie de quartier.

C’est enfin un lieu de réflexion et de propositions sur les questions liées au secteur sauvegardé et à l’impact du tourisme dans un quartier mondialement connu.

Elle veille à ce que soit préservé un équilibre entre ceux qui visitent le Vieux-Lyon et ceux qui y demeurent.

La Renaissance du Vieux-Lyon est reconnue d’intérêt général.

Pour adhérer cliquer ici





Visites du Vieux-Lyon

La RVL peut organiser une visite du Vieux-Lyon à la demande de groupes constitués (scolaires, étudiants, associations diverses etc.). Ces visites-découvertes traitent en priorité de l'évolution du quartier (architecture et mentalités) au travers de ses réhabilitations.

(traboules, cours intérieures, façades, monuments, etc...)

En savoir +

Renseignements à la Renaissance du Vieux-Lyon,