À l’Antiquaille, l’Eccly : Espace culturel du christianisme à Lyon   


(extrait du journal RVL n° 144, juin 2015)

Sur la colline de Fourvière, riche de plusieurs lieux témoignant de l’histoire du christianisme à Lyon, ce nouvel espace a été inauguré en décembre 2014, dans le «nouveau» quartier de l’Antiquaille

La genèse 

L’hôpital de l’Antiquaille a cessé toute activité en 2003. Parmi les projets de réaménagement des espaces libérés, il fallait réfléchir au devenir et à la sauvegarde du caveau de Saint-Pothin, lieu de mémoire consacré au premier évêque de Lyon. Une équipe formée autour du père Emmanuel Payen, recteur à cette époque de la basilique de Fourvière, de Jacques Moulinier et d’un ensemble de scientifiques et d’historiens de tous bords soutenus par Mgr Barbarin, archevêque de Lyon, lança alors une réflexion sur la création d’un parcours du christianisme. Ils avaient en mémoire cette phrase d’Édouard Herriot : «les trois gloires de Lyon : avoir été en l’espace de deux siècles une colonie de l’empire romain, la cellule initiale de la nation française et le premier foyer du christianisme en Gaule.» Ce fut une grande aventure : il fallait travailler sur le contenu de ce parcours, son financement, sa mise en œuvre. Elle a duré plus de 8 ans. Convaincues de l’intérêt de ce projet lié à l’Histoire, les collectivités locales l’ont financé pour moitié, l’autre moitié étant trouvée grâce à des dons privés.
 

La réalisation 

4 architectes, dont le lyonnais Pierre Vurpas, un scénographe, Piotr Zaborski ont su aménager sur 950 m2 un ensemble de 15 salles dotées d’équipements interactifs et de nombreux éléments de scénographie. Près du «caveau de Saint Pothin», les mosaïques du XIXe siècle ont été déposées puis restaurées par les ateliers de Saint-Romain en Gal.

L’esprit du lieu 

Cet ensemble n’est pas un musée à proprement parler, mais un centre d’interprétation de l’histoire du christianisme à Lyon pendant 18 siècles, avec quelques éléments forts comme la lettre des Chrétiens de Vienne et de Lyon identifiant Fourvière comme le lieu de réclusion des martyrs de 177. Ce n’est pas non plus un lieu confessionnel, mais un lieu de transmission d’une part importante de l’histoire de notre ville. Toutes les expressions de la confession chrétienne sont présentes : orthodoxe, catholique, protestante. Le travail de réflexion a été mené avec les représentants de chaque communauté. C’est sur la Réforme, intervenue au XVIe siècle, que se termine le parcours. Il pourra être complété par des conférences ou des expositions temporaires. L’Antiquaille-Eccly est un lieu dédié à tous les publics : familles, étudiants, chercheurs, touristes. L’équilibre budgétaire est encore fragile. Aussi, le personnel du musée (y compris le directeur) est-il bénévole, le lieu ne disposant que d’une seule salariée. D’autres bénévoles se forment pour accompagner les visites.



L’Antiquaille-Eccly  

49 montée Saint-Barthélemy, 69005 Lyon  
Tel.: 09 72 41 14 98 - www.antiquaille.fr  
Ouvert du mercredi au dimanche de 10 h à 17 h 
© Yves Neyrolles
© Yves Neyrolles