Qualité de l’environnement dans le Vieux-Lyon


(extrait du journal RVL n° 150, juin 2018)

Deux opérations réussies

Force est de constater que les mégots de cigarettes sont une nuisance à plusieurs titres : nuisance visuelle lorsqu’ils jonchent les trottoirs, les caniveaux et les rues ; nuisance sanitaire lorsque, jetés dans les égouts ou les canalisations, ils libèrent des substances polluantes qui se diffusent très largement dans l’eau.  

L’enlèvement de ces mégots est un véritable casse-tête, en particulier dans le Vieux-Lyon où ils se nichent sournoisement entre les pavés.  


Un mégot pour 10 ans...!
Un mégot pour 10 ans...!
Depuis plusieurs années, la mairie du 6e arrondissement, a lancé une campagne « cendriers d’or » s’adressant aux établissements possédant une terrasse. Le Conseil de Quartier « Quartiers anciens » du 5e arrondissement a repris cette idée en 2017. Ses membres ont contacté les responsables de 150 établissements pour inciter ceux-ci à mettre des cendriers en dehors de leurs commerces et à informer la clientèle qui, depuis la loi de 2007, n’est pas autorisée à fumer à l’intérieur d’un lieu public. Les propriétaires devaient signer une « charte de propreté » les engageant à être fidèles à cette bonne résolution.  


131 établissements ont répondu favorablement à cette campagne. Un grand bravo pour cette heureuse initiative ! Deux « cendriers de platine » ont même été remis aux commerçants les plus engagés. La nouvelle campagne sera lancée en juin. Mais pourquoi ne l’a-t-elle pas été dès le 1er mars, première date d’autorisation d’installer des terrasses ?  


D’autre part, un travail est en cours dans le Vieux-Lyon, associant le Conseil de Quartier, la MJC-Maison pour tous (la RVL a fait aussi des propositions) en vue d’une meilleure lisibilité des panneaux de signalétique. 
En attendant qu’une suite soit donnée, le 20 janvier 2018, une opération de nettoyage de ces panneaux a été lancée par le Conseil de Quartier, soutenu par la mairie du 5e et la MJC. 
La RVL y a participé aux côtés d’habitants qui, raclette, éponge et seau d’eau en mains, ont fait disparaître quelques centaines d’auto-collants, de tags ou de graffitis qui nuisent à la bonne lecture de ces panneaux et, à travers toutes sortes de slogans, mettent en avant des causes le plus souvent peu recommandables. 
Flyer d'information pour le samedi 20 janvier
Flyer d'information pour le samedi 20 janvier