Le printemps revient chez Philibert de l’Orme


(extrait du journal RVL n° 150, juin 2018)

Le chef-d’oeuvre lyonnais du grand architecte de la Renaissance (il était tout jeune lorsqu’il reçut, en forme de défi, la commande de construire une double galerie par-dessus une cour, sans toucher le sol) avait déjà fait l’objet d’une première restauration au siècle dernier. Cependant, depuis quelques années, celle-ci ne cessait de montrer des signes de fatigue. Décision a donc été prise par SCIC-Rhône- Alpes-Habitat, l’actuel propriétaire de l’immeuble du 8 rue Juiverie de lancer une nouvelle restauration qui, une fois les échafaudages enlevés, va permettre à ce joyau de retrouver son lustre originel. C’est un nouveau printemps pour la « plus belle HLM de France », dont le délicat décor, que l’on aperçoit juste au-dessus de l’une des trompes soutenant les tourelles, donne l’impression d’avoir refleuri.
La fin de ce minutieux travail sera l’occasion pour la Ville de poursuivre la célébration des 20 ans de l’inscription du site historique de Lyon au Patrimoine mondial de l’Unesco.