« La Tour prend Garde ! »  ANNULÉE


Samedi 13 octobre 2018 - 8h00 précises, une journée avec  Michèle Antoine

ANNULÉ, suite à un nombre d'inscrits insuffisant. 

Nous serons accompagnés par  Michèle Antoine 
Le matin : visite du château de Vallin, maison forte érigée au XIVe siècle par la famille éponyme. Nous y serons reçus par Olivier Auriol de Bussy. Puis nous nous rendrons à La Tour du Pin pour un repas roboratif au Bec Fin.

Dès l’époque gallo-romaine, La Tour du Pin était située sur des voies de communication stratégiques : la ville était traversée par la voie qui reliait Lyon et Vienne à l’Italie.

Au XIIe siècle, un imposant château, construit par Berlion 1er, se dressait sur les hauteurs de la ville, ce qui explique l’origine du nom de La Tour du Pin : la tour située sur le “pen”, en celtique : l’éminence.

La Tour du Pin était alors une puissante baronnie, vassale des comtes de Savoie. Humbert 1er prit le titre de Dauphin dès 1281. C’est en 1349, lorsque le Dauphiné fut vendu à la France par Humbert II, que le surnom de “dauphin” fut désormais porté par le fils aîné des rois de France.

Le château médiéval (XIIe-XIVe s.), détruit en mai 1591 par les Napolitains et dont il ne reste rien, a fait l’objet d’une maquette au 1/100e (2,40m sur 1,80m) élaborée par l’association « La Tour prend Garde ». Celle-ci nous sera commentée par son auteur, Jean Micard, maquettiste de renom. Le projet s’est réalisé grâce aux longues recherches de l’historienne Arlette Perrin, à ses traductions d’écrits originaux en latin médiéval et aux inventaires du Vatican, de 1339 et 1472.

Une maquette au 1/500e, produite par les équipes de Bourgoin et Corbelin, replace le château dans son site géographique : l’éperon « défensif », qui domine le village, sur lequel nous nous rendrons également.

Rendez-vous à 8 h place Bellecour devant la statue de Saint-Exupéry. Retour vers 19 h 30.

Participation : 72 euros.

Inscription obligatoire au 04 78 37 16 04 ou contact@lyon-rvl.com