Journal RVL n° 142 - juin 2014


Édito : 


Vivre le Vieux-Lyon !

Le 14 mai dernier, sur la place Saint-Jean, nous étions près de 500 à fêter un quartier qui, dans l’indifférence des années 1950-1960, était destiné à mourir et qui, 50 ans plus tard, vibre de sa réussite : un « secteur sauvegardé » vivant, animé, où il fait bon vivre.

Cet anniversaire est celui d’une renaissance : celle  de ses 3 « quartiers», Saint-Paul, Saint-Jean, Saint- Georges, engagés dans une véritable métamorphose.

2014 est donc l’occasion de fêter ceux qui y ont cru (car il fallait y croire !) : les hommes et les femmes de conviction, qui ont apporté leur pièce à l’édifice ; les associations et les habitants, qui ont livré des batailles contre  des projets destructeurs; les  artisans et les commerçants, qui ont élu domicile ici ; les élus, qui se sont engagés contre vents et marées et ont tenu bon pour que ce quartier soit vivant ; les architectes des bâtiments de France ou des monuments historiques et les professionnels, qui ont oeuvré pour que cet ensemble retrouve une authenticité perdue.

Chacun à sa manière, tous ont participé à la création de cet « esprit du  lieu » qui fait que nous sommes fiers aujourd’hui de notre « Vieux-Lyon », qu’une remarquable aventure humaine a rendu unique en Europe.

La Renaissance du Vieux-Lyon qui, dans les années 1960, joua un rôle déterminant dans ce classement comme, trente-cinq ans plus tard, dans l’inscription du « Site historique de Lyon » sur la liste du patrimoine mondial, a décidé de proposer un programme généreux, après avoir obtenu la confiance de la Ville de Lyon, de l’État, de la Région et du Département.

À travers un film, un livre, des expositions, des visites, des conférences, un colloque, ce programme a pour ambition de faire découvrir ou redécouvrir  cet « esprit du lieu », mais aussi d’en montrer la fragilité - dont nous sommes tous responsables. Il rend hommage à ceux qui, depuis plus d’un demi-siècle, ont contribué à faire que le Vieux-Lyon soit « gardé sauf, gardé vivant », et il invite aussi à mobiliser les énergies pour pouvoir continuer.

Jamais l’expression «VIVRE LE VIEUX-LYON !» n’a été autant d’actualité !

Véronique Nether

Présidente de la Renaissance du Vieux-Lyon