Pascal Grethen, l’infirmier de Saint-Georges, prend sa retraite


Lundi 14 décembre

Casque sur la tête, la moto était son moyen de transport. Son cabinet du 42, rue du Doyenné est devenu, au fil des années, le lieu médical le plus célèbre du quartier.

« Je pensais partir sur la pointe des pieds et vous me faites cet hommage, j’en suis ému », dit Pascal Grethen, lorsqu’il découvre le rendez-vous surprise que lui ont donné les habitants, place Benoit-Crépu.
« J’ai 40 ans de métier et 32 ans ici à Saint-Georges, je me souviens encore des premiers jours, lorsque je me suis installé, j’ai une impression de vitesse mais j’ai toujours gardé à l’esprit que je devais vous accompagner tout le long. »
Il y a eu l’horloger de Saint-Paul, il y aura « L’infirmier de Saint-Georges », souligne cette habitante. Pascal apprécie alors la gratitude sous forme de poème que lui lit une dame. « Plus qu’un infirmier, il était à l’écoute, nous soulageait et nos maux nous en souffrions moins », explique un ancien.

Les bras chargés de cadeaux et plein d’échanges de souvenirs, l’infirmier va maintenant s’adonner à sa passion du vélo moins stressé mais toujours avec assurance.

Article et photo, Le Progrès. E. BAULE