Une trompe de Girard Desargues redécouverte dans le Vieux-Lyon


Octobre 2020

On connait – un peu – Girard Desargues, Lyonnais, mathématicien (spécialiste des cônes) et architecte, contemporain et quasi égal de Pascal et Descartes. 
On n’ignorait pas ses interventions sur le côté gauche de la Saône : hôtel de l’Europe, Hôtel de Ville et déjà une trompe, au-dessous d’une maison du Pont du Change (disparue).
Dans la dernière Revue d’Histoire de Lyon, Madame Mathian (1) signale la présence d’une trompe de Girard Desargues à l’angle sud-est de la terrasse de la Maison Thomassin. 
A l’arrière de la trompe, on peut voir à l’intérieur de la galerie l’Oeil Ecoute un gros massif de maçonnerie. 
A l’extérieur, l’espace libre devant la trompe a été comblé et sa pointe est engloutie par le macadam suite au rehaussement du quai Romain Rolland. 
Ce qui explique qu’on n’y ait pas prêté attention depuis longtemps. Il ne reste plus qu’à trouver les moyens de dégager ce patrimoine sans créer de désordre lié à la pluie.
Précisions : la façade côté Saône a été construite par la Comtesse de Bellin, née Thomassin, en 1624, et c’est Jean Bay qui, en 1632, s’est assuré le concours de Girard Desargues pour la trompe.
(1) Revue d’Histoire de Lyon – Camille de Neuville de Villeroy (volume 1), page 437.