54 rue Tramassac : La Mitre


Octobre 2020

Dans le Journal de la RVL de novembre 2019, vous avez vu page 6, le petit escalier secondaire qui mène au dernier étage du 54 rue Tramassac rénové. Cette petite tourelle est coiffée d’une MITRE, c’est-à-dire un cône bâti avec les mêmes matériaux et revêtu du même enduit que les murs.
Vous ne la voyez pas sur la photo car la mitre est invisible depuis les bâtiments, depuis la cour du 54 et même depuis la rue Tramassac. Il faut la voir de loin : le plus simple est de se présenter rue Mourguet (sur le côté gauche en montant) à partir de l’avenue du Doyenné. Levez les yeux et vous verrez ce cône presque éblouissant, sous le soleil, au-dessus de la façade du 54 de la rue Tramassac.