Laissons nous guider à travers les siècles par la Renaissance du Vieux Metz


24 septembre au 26 septembre 2021, voyage annuel à Metz, à l'occasion du 800° anniversaire de la Cathédrale St Etienne

A la découverte des liens entre Lyon et Metz, grâce à l'accueil de l'association Renaissance du Vieux Metz. 
Metz "ville lumière" :  les splendides verrières de sa cathédrale, mais aussi l'ensemble de son patrimoine architectural mis en valeur par les éclairages nocturnes. Romaine, médiévale, classique, allemande, contemporaine, Metz est riche de ses 3000 ans d'histoire, aujourd'hui patrimoine vivant



Vendredi 24 septembre :
Ancienne et riche abbaye cistercienne, Auberive, subit les ravages des guerres successives, puisque située à la frontière champenoise et bourguignonne. Les vieux bâtiments furent reconstruits au XVIIIe siècle dans le grand mouvement de reconstruction des abbayes initié par St Denis à Paris. Au XIXe siècle, elle devient maison centrale pour femme. Sa plus célèbre prisonnière fut Louise Michel, incarcérée 20 mois après les événements de la Commune. 
Récemment rachetée, Auberive est devenue un centre culturel et musical du sud haut-marnais.

Avec ses hauts remparts, ses imposantes tours, ses nombreux clochers, Langres se présente telle une fière forteresse campée aux portes de la Champagne et de la Bourgogne. Elle est médiévale par son parcellaire et par le rayonnement de sa cathédrale d'inspiration clunisienne. La Renaissance, quant à elle, se déploie en d’élégants hôtels particuliers. Ville natale du philosophe Denis Diderot, Langres se revendique fièrement comme une Ville d'Art et d'Histoire.  Ce n'est pas pour rien qu'on l'appelle la Carcassonne du Nord ! Les gourmands apprécieront également sa gastronomie et notamment son fromage...



Samedi 25 et dimanche 26 matin : découverte de Metz, avec la Renaissance du Vieux Metz. Le programme n'est pas encore totalement établi, Monsieur Schneider "fait ce qu'il faut pour notre séjour". Vous trouverez ci-dessous quelques informations non exhaustives sur la ville de Metz. Beaucoup de lieux nous ont fait envie, et le programme définitif, proposé par Monsieur Schneider, vous sera communiqué au plus tôt. 
Cathédrale St Etienne
Edifiée de 1220 à 1522, avec sa voûte haute de 42 mètres, elle est l’un des plus grands édifices gothiques d’Europe. Ses 6500 m² de vitraux lui ont valu le surnom de « lanterne du bon Dieu ». Réalisés du 13ème au 20ème siècle par Hermann de Münster, Thiébault de Lixheim, Valentin Bousch, Jacques Villon ou encore Marc Chagall, ces chefs-d’œuvre de feu et de lumière constituent une véritable encyclopédie de l’art du verre. 
N'oubliez pas vos jumelles !
Le contemporain  : centre Pompidou de Metz
Sous cette grande couverture, trois galeries, en forme de tubes parallélépipédiques, se superposent et se croisent. Leurs extrémités, semblables à de larges baies vitrées, dépassant de la toiture et sont orientées sur différents points clés de la ville, comme la Cathédrale, la gare ou encore le Parc de la Seille, donnant ainsi à voir aux visiteurs de véritables « cartes postales » de la ville de Metz.
Du nom du palais des rois d'Austrasie, le musée de la Cour d'Or regroupe une section d'archéologie exceptionnelle par sa richesse, une superbe section d'architecture médiévale, une riche section beaux-arts et un espace consacré à l'histoire de la communauté juive de Metz.

Pièce maîtresse de la Nouvelle Ville et souhaitée par l'Empereur Guillaume II, la Gare est édifiée au début du 20e siècle. Ses dimensions devaient permettre le transport aisé des marchandises, des civils et faciliter le déplacement des troupes, matériels et animaux dans un temps record de 24h. Toutes les techniques d'avant-garde de l'époque y sont employées



La porte des Allemands doit son nom aux chevaliers teutoniques ou frères hospitaliers dont un hôpital se trouvait à proximité. Elle est le plus imposant témoignage subsistant des remparts médiévaux (13e-16e siècle).
Témoin de la prospérité de Metz au Moyen-Age, d'abord appelée « Place du Change »,  elle a été rebaptisée « Place Saint-Louis ». La place conserve aujourd'hui son architecture pittoresque d'influence italienne.
Mais aussi, les vitraux de Jean Cocteau, les jardins, les ponts, les places, Ricardo Bofill à l'Arsenal, la poste, et le bâti militaire, la Chapelle des Templiers, l'église St Maximin, l'église St Pierre aux Nonnains, le cloître des Récollets, le Temple Neuf, l'Opéra Théâtre, le port de plaisance.

Rendez-vous devant la statue de St Exupéry, 32 Place Bellecour à 6h45 pour un départ à 7h00 précises


Retour prévu dimanche 26 septembre aux environs de 19h00 ou 20h00. 


Prix 410 euros, chambre seule supplément 70€