Quai Pierre-Scize à Lyon : nuits infernales et ras-le-bol des riverains


13 janvier 2020, article du Progrès par David Tapissier

Pour faire face aux bagarres et insultes récurrentes dans la rue quai de Saône (Lyon 5e), le collectif Vivons Gerson vient de voir le jour. Son objectif : permettre aux habitants de retrouver une certaine quiétude au quotidien et trouver des solutions face à certains établissements qui gèrent mal leur clientèle
Trop, c’est trop. Une énième bagarre sous ses fenêtres, vers 6 heures du matin a convaincu Dephine Rivière-Giry de créer le collectif Vivons Gerson avec plusieurs voisins. Cette Lyonnaise, qui a débarqué avec son mari en 2016 était pourtant ravie d’arriver quai Pierre-Scize : un appartement avec chambre sur cour, et vue sur la Saône… Un cadre parfait pour fonder une famille.
Sauf que le premier soir, ils ont été réveillés par une rixe, sous leur fenêtre. Et rapidement, les langues se délient autour d’eux… c’est monnaie courante.
« Nous avons pris le parti au départ de nous dire que nous habitions en ville, qu'il fallait vivre avec le bruit. Mais à l’arrivée de ma fille, la donne a changé pour moi : les cris, les hurlements, les bagarres fréquentes ont commencé à être insupportables, jusqu’à l’incendie d’origine criminelle de décembre 2018. Passer, mon bébé de trois mois par la fenêtre à un pompier a été un vrai traumatisme » raconte-t-elle.
Une pétition recueille 100 signatures dans le quartier
Elle décide donc de ne plus lâcher l’affaire, surtout auprès d’un établissement qui concentre la plupart des soucis : le New Ibiza. Suit une pétition qui recueille une centaine de signatures dans le quartier. Suivra deux mois de fermeture temporaire. Un bol d’air pour tout un quartier qui ne dure qu’un temps puisque la discothèque a rouvert, du mercredi au dimanche.

Depuis, insultes, urines et vomis en tous genres tapissent à nouveau les portes cochères jusqu’au matin, l’établissement fermant ses portes à 6 heures. En signe de représailles contre les riverains, les compteurs de gaz en façade ont été fracturés et l’alimentation coupée…
Plusieurs réunions organisées avec la police et les élus
« Nous avons déposé de nombreuses mains courantes et discuté à maintes reprises avec Béatrice Gailliout, maire de l’arrondissement, qui nous soutient. Des réunions ont été organisées, avec les riverains, les élus et la police. Autour de la place Gerson, le sentiment le plus souvent partagé, c’est celui d’abandon. Même si, au petit matin, les équipes municipales viennent effacer les traces afin qu’en journée, la carte postale soit belle pour les touristes… La Ville devrait penser un peu plus aux riverains » conclut-elle.

Collectif Vivons Gerson - email : vivons.gerson@orange.fr

Quatre fermetures administratives en cinq ans : Béatrice Gailliout, dépitée

Une certitude : que ce soit du côté de la mairie centrale ou de celle du 5e, le New Ibiza mais aussi son voisin le Bootlegger font l’objet d’une attention particulière suite aux multiples doléances des habitants et des troubles avérés à l’ordre public.
Une exaspération partagée par Béatrice Gailliout, maire du 5e. « L’établissement a été fermé à quatre reprises administrativement en cinq ans. Les faits sont avérés avec des dépôts de plaintes des riverains et des vidéos… Sauf qu’aucun client ne porte plainte et que les forces de police arrivent souvent une fois que tout le monde est parti. Je suis dépitée malgré plusieurs saisines auprès de la Préfecture de faire fermer le lieu… Nous devrions une nouvelle fois rencontrer prochainement le collectif pour évoquer la situation car ce qu’ils subissent est intolérable ».

Contacté, Jean-Yves Sécheresse, adjoint à la sécurité, a confirmé également être lui aussi favorable à la fermeture de l’établissement « le New Ibiza » qui ne cesse de poser des problèmes et nuit à la tranquillité des riverains depuis maintenant trop longtemps. 
Sauf que la décision relève de la compétence du Préfet…


La RVL aux côtés du collectif "Vivons Gerson"

- Lundi 10 février 2020
Rencontre du collectif avec la mairie du 5e arrdt.


- Début janvier 2020

Le collectif "Vivons Gerson" est créé (voir ci dessus).


- Mardi 12 mars 2019

Ce courrier est envoyé aux pouvoirs publics : 
Procureur de la République, Préfet délégué pour la défense et la sécurité, Député, Président de la Métropole de Lyon, Maire de Lyon et la Maire du 5e arrondissement de Lyon. 

Voir les 2 documents ci dessous

- Lundi 11 mars 2019

Réunion de riverains (place Gerson et quai Pierre Scize)
2 membres de la commission vie de quartier de la RVL ont participé à cette réunion.
À la fin de la fermeture administrative de 2 mois un courrier, relatif aux nuisances et aux incivilités est rédigé (rappel des faits, point d'actualité et satisfaction pour la tranquillité des 2 mois de fermetures).
Il sera été adressé au Procureur de la République, au Préfet délégué pour la défense et la sécurité, au Député, au Président de la Métropole de Lyon, au Maire de Lyon et à la Maire du 5e arrondissement de Lyon.


- Lundi 21 janvier 2019

Réunion de riverains (place Gerson et quai Pierre Scize, 112 et environs)
3 membres de la commission vie de quartier de la RVL ont participé à cette réunion.
La discussion porte principalement sur :
point d'actualité 
inventaire de ce qu'il est possible de faire
étude du règlement de copropriété, réflexion  d'une éventuelle réécriture, 


- Lundi 10 décembre 2018

Réunion de 10 habitants, riverains (place Gerson et quai Pierre Scize, 112 et environs)

1 membre de la commission vie de quartier de la RVL a participé à cette réunion.

La discussion porte principalement sur :
  • Théâtre (problème de voisinage en fin de soirée), 
  • New Ibiza (sortie de boîte), 
  • quai Bondy (problèmes d’insécurité, parties communes incendiées ou endommagées) 
  • 29 novembre : réception d’un courrier de la Préfecture par le New Ibiza d’une possible fermeture administrative. 15 jours laissés au gérant pour donner des éléments. Motivation : trouble anormal de voisinage.
  • Projet de monter une association : intérêt de donner une personnalité morale capable d’ester en justice. 
  • En premier lieu, peut être prendre attache de l’association Renaissance du Vieux Lyon.  


- Mercredi 28 novembre 2018

Réunion à la Mairie annexe du 5e arrondissement , à l'initiative de Mme Béatrice Gailliout, maire du 5e.
À l'ordre du jour : Les désordres et les dysfonctionnements Place Gerson et Quai Pierre Scize (New-Ibiza).
Présents autour de la table : Béatrice Gailliout, maire du 5e - Christian de Salins, adjoint au maire du 5e chargé du Vieux-Lyon - Étienne Roche, cabinet du maire de Lyon - chargé de communication de la Maire du 5e - police nationale - police municipale - 5 habitants - le gérant de l'Espace Gerson - Mr Sebbane propriétaire des murs du New-Ibiza (112 quai Pierre Scize) - un représentant de la Renaissance du Vieux-Lyon.
Il y a eu plusieurs feux de poubelles, et un début d'incendie dans la boite qui a nécessité l'évacuation de l'immeuble (dont un bébé de 3 mois)
Les habitants disent que c'est principalement un problème de personnes ivres ou droguées qui font n'importe quoi. On pourrait même parler de "défonce totale".
Encouragement de la Police nationale de faire un dépôt de main courante.
Mr Sebbane  souhaiterait les voir partir.


- Dimanche 18 novembre 2018

La pétition pour la fin des nuisances et incivilités quai Pierre Scize/place Gerson (Lyon 5) est envoyée aux pouvoirs publics :
Procureur de la République, Préfet délégué pour la défense et la sécurité, Député, Président de la Métropole de Lyon, Maire de Lyon et la Maire du 5e arrondissement de Lyon. 

Voir les 2 documents ci dessous


- Lundi 29 octobre 2018

Après l'AG du 114, une pétition est rédigée pour mobiliser les pouvoirs publics.
L'adjoint à la sécurité du 5e est informé.
Un rendez-vous est pris avec Mme le Maire du 5e