Art contemporain et Patrimoine


(extrait du journal RVL n°153, novembre 2019)

L’association Art et Patrimoine Vieux-Lyon s’est donné pour but de promouvoir des évènements de création artistique contemporaine mettant en valeur le patrimoine de notre quartier.
Sa première manifestation s’est déroulée du 18 septembre au 31 octobre dernier, en collaboration avec la Biennale de Lyon 2019 et le soutien de quatre partenaires locaux (Le Rocambol, Têtedoie, La Maison de Guignol, Le Bouchon Rouge).
Dans la cour de l’ancien palais épiscopal, le sculpteur Steph Cop a déposé l’un de ses ARO (Analyze Reflex Obsessional), réalisé à partir d’arbres centenaires tombés au milieu du Parc Naturel Régional du Morvan et sculptés à la tronçonneuse.
Le long de la montée des Chazeaux (dite aussi « Tire-Cul »), Eltono, artiste de l’espace public, a disposé des traits de peinture de différentes couleurs, donnant à la pente cimentée, autrefois terrain de jeu des enfants du quartier qui s’y adonnaient à la « glisse sur carton », une existence nouvelle, dialoguant avec les promeneurs qui empruntent cet escalier monumental. Cette « peinture générative », l’artiste l’a dénommée : « Modo n° 36, Éboulement ». Peut-être pour faire lien avec ce qui s’était produit tout près de là, une nuit de novembre 1930 et que l’Histoire a retenu sous le nom de « Catastrophe de Fourvière » ?
La montée des Chazeaux © Yves Neyrolles
La montée des Chazeaux © Yves Neyrolles
La montée des Chazeaux © Yves Neyrolles
La montée des Chazeaux © Yves Neyrolles

Cette initiative aurait, en tout cas, beaucoup plu à Régis Neyret, qui prônait la multiplication des échanges entre l’art contemporain et le patrimoine. ●